mercredi 9 mars 2011

Le Chocolat Dans L'Art

Le chocolat a maintenant, bien des utilités ... et des formes!
En effet, l'aliment divin a depuis quelques temps sa place dans un musée.
Des créateurs et artistes s'en servent de modèle, d'inspiration et parfois même, de matériel.
Sans parler des chocolatiers, créant de nouvelles formes, de nouveaux mariages de goût, on peut dire que le chocolat se trouve partout dans notre quotidien, en passant des illustres 'lapins en chocolat' de Pâques jusqu'aux plus belles sculptures exposées au Salon du chocolat.
1) Dans la sculpture ...
  Bien sûr, tout le monde connait les lapins, pères noël et autres figures de notre jeunesse, faites à partir de chocolat. Mais on entend beaucoup moins parler (et à tort! ) des œuvres d'art, créées, (ou recréées ) en chocolat.
Elles sont exposées un peu partout, dans des chocolateries, dans des vitrines de confiseries, mais surtout, au salon du chocolat. En voici quelques-unes:
- La Vénus de Milo, exposée au salon du Chocolat 2004. Elle compte 175 heures de travail et pèse 150 kilos (1500 tablettes de chocolat !) C'est l'œuvre de Pariès, une maison de confiseries basques.                                                                         

Google Image

- Un buste de Louis Pasteur, tout aussi impressionnant, non moulé, mais sculpté à partir d'un bloc de chocolat. De taille identique à son modèle, cette pièce pèse environ 15 kilos et fût présenté en 1993, pour le concours des Meilleurs Ouvriers de France. C'est l'œuvre du chocolatier Edouard Hirsinger.
-Malheureusement, on ne peut pas toutes les citer. Mais nous ne pouvions passer à côté du Titanic en Chocolat. Cette sculpture nous a inspiré dans le choix de notre TPE. Exposés dans la vitrine de FassBender & Rausch ( grand chocolatier Allemand) à Berlin. Cette pièce, très ressemblante au transatlantique modèle mesure plus d'un mètre.

2) Dans la Mode...
   On ne peut passer à côté, lorsque l'on parle de chocolat et de mode, de cette tendance "Sweet" venue du Japon, où les bijoux, représentant des confiseries (mais surtout du chocolat) sont d'usage.
Cependant, cela n'est pas comparable avec les créations faites à base de vrai chocolat.
=> Colliers, boucles d'oreilles, sacs, bagues et même robes! Les créateurs utilisent l'image de plaisirs, de gourmandise et de délices liée au chocolat pour en faire un accessoire, une tenue, une œuvre d'art!

La maison "Chocolatement Vôtre" a  lancé une ligne de création sur le chocolat. La créatrice Christiane Tixier (passionnée de chocolat, elle a écrit: Le chocolat, Cet aliment qui vous veut du bien ) voulait créer quelque chose d'unique pour ses amies :"un bijou exclusif qui permette de s'identifier et s'afficher notre passion."

3) Dans le cinéma et le théâtre...
 On se souvient tous de "Charlie et La Chocolaterie" et de "Le Chocolat", mais le chocolat est une source d'inspiration qui toucha bien d'autres metteurs en scènes et réalisateurs.








1. Cinéma :
a) Le Chocolat ; de Lasse Hallström. Avec J. Depp et J.Binoche. Sorti en 2000.
       
Google Image
b) Merci Pour Le Chocolat ; de Claude Chabrol. Avec J.Dutronc et I.Huppert. Sorti en 2000
Synopsis :
La vie d’une famille recomposée, qui cherche un équilibre malgré les imprévus de la vie.
 Le Chocolat n’y tient pas une place prépondérante mais toujours symbolique : c’est Mika, l’ex-femme d’André, le père de famille (avec qui il se remariera, suite au décès de sa 2nd femme) directrice d'une grande entreprise de chocolat suisse, qui prépare le chocolat de Guillaume ( le fils de la 2nd femme d’André), tous les soirs.

       Google Image
c) Charlie Et La Chocolaterie ; adapté du roman de Roald Dahl
- De Mel Stuart. Avec G.Wilder et P.Ostrum. Sorti en 1971                                                                            - De Tim Burton. Avec J.Depp et F.Highmore. Sorti en 2005. Remake du premier.
Synopsis : L’histoire de Charlie, un jeune garçon pauvre, rêvant de visiter la chocolaterie la plus populaire du monde, il réussira et découvrira un monde merveilleux, des créatures incroyables et rencontrera l’étrange Willy Wonka, le célèbre chocolatier.

    Google Image     
        Affiche du film de 2005                               

Charlie et la Chocolaterie, eut un succès retentissant avec ses deux adaptations au cinéma, il est devenu une référence culturelle dans la société moderne. Par exemple, c’est en référence au roman que Nestlé a donné le nom The Willy Wonka Candy Company à l’une de ses compagnie, et Charlie et la Chocolaterie a donné naissance à une expression anglaise : le terme « golden ticket » désigne désormais une garantie thésaurisée pour quelque chose de spécial et d'exclusif.

2. Théâtre :
a)      Les Mangeuses de Chocolat ; de Phillipe Blasband. 2004 :
Manger du chocolat, quoi de plus banal ? Simple gourmandise semble-t-il qui peut pourtant devenir parfois dépendance vis-à-vis d'une véritable drogue !
Quatre femmes se réunissent dans une thérapie de groupe pour s'en délivrer, trois " patientes " et une " thérapeute " qui demande à chacune d'elles de chercher l'évènement qui a déclenché cette manie.
Elles ignorent que cette quête va se transformer en plongée dans leur inconscient, lac gelé dont la surface craque sous leurs pas, les entraînant dans les profondeurs glacées de leur passé.
Descente aux enfers où chacune, même la psy, révèle à elle-même et aux autres les origines troubles, horribles de leur névrose commune.
Tragique, tempéré parfois par l'humour, par des jeux de scène cocasses, drôles.
Le Chocolat y tient un rôle important, mais symbolique, et sert de prétexte à une introspection des personnages.




4) Dans la Publicité ( car la publicité est elle aussi tout un art )...
 Il y'a des publicités qui marquent. Et celles sur le chocolat ne sont-elles pas un souvenir de jeunesse délicieux? Pour la petite histoire, les industrielles comprennent très vite que la publicité est un atout majeur dans la vente de chocolat. Au début du 20ème siècle c’est les affiches qui seront les plus populaires : cela devient vite une affaire d’artistes. L’esthétique est le point le plus important pour les publicitaires. Avec un style pictural bien particulier et un goût « rétro », certaines affiches du 20ème siècle restent cultes.


            
                                                   Affiche Chocolat Meyers                          
                                                              Vers 1900
     

                                               Publicité Côte d’Or
                         Avec le célèbre éléphant, emblème de la marque 1896





           Affiche Banania années 40       

Mais n’oublions pas le célébrissime : "Je suis FOU du chocolat Lanvin " de Dali. Tournée en 1868 elle met en scène Salvador Dali, l’artiste peintre, utilisant ses moustaches pour donner un effet comique
       Google Image
Publicité Lanvin mettant en vedette Dali
1868

5) Dans la peinture.
En prêtant attention aux peintures et gravures du 17eme au 18eme siècle, on se rend compte que beaucoup d’artistes ont eux aussi étés sublimés et inspirés par le chocolat. Mais ce n’est pas le chocolat d’aujourd’hui, de consommation de masse ! Non c’est un produit raffiné, réservé à l’élite qui est représenté (cf. : L’Histoire du Chocolat) 



   
                                                   La Belle Chocolatière                        
                                              1745 de Jean Etienne Liotard        
                         (c’est la jeune fille qui lui apportait chaque matin son cacao)


6) Dans la Littérature ( Nous sommes en L tout de même ).
a. Tout d’abord, quelques citations :
-« Si Colomb n’avait pas attrapé dans une île de l’Amérique cette maladie qui empoisonne la source de la génération, qui souvent même empêche la génération, et qui est évidemment l’opposé du grand but de la nature, nous n’aurions ni le chocolat, ni la cochenille. »
Ibid ; Chap 4 ; extrait du Dictionnaire des citations françaises Robert.
-« Je pris avant-hier du chocolat pour digérer mon dîner, afin de bien souper ; et j’en ai pris hier pour me nourrir et pour jeûner jusqu’au soir : voilà de quoi je le trouve plaisant; c’est qu’il agit selon l’intention. »
Mme De Sévigné ; extrait du Le Robert, dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française.
-« « Des pyramide de chocolat de la compagnie coloniale…garnissaient les planches de l’étalage. »
,Germinie Lacerteux ; Goncourt VII.

b. Puis, des citations extraites d’œuvres d’écrivains célèbres. Des clins d’œil chocolatés !
« Le chocolat embaume, un soleil d’argent joue dans ma tasse. »
« La grosse araignée…quittait le plafond au bout d’un fil, droit au-dessus de la veilleuse à huile où tiédissait, toute la nuit, un bol de chocolat. Elle…empoignait de ses huit pattes le bord de la table, se penchait tête première et buvait jusqu’à satiété. Puis elle remontait, lourde de chocolat crémeux, avec halte, la méditation qu’impose un ventre trop chargé. »
 Colette ( 1873-1954 ) , Maison de Claudine, Ma mère elle est bête, p68

« Quiconque a bu une tasse de chocolat résiste à une journée de voyage. »
Goethe ( 1749-1832 )

« Je ne pouvais ôter ma bouche des bords délicieux de sa tasse. Un chocolat à s’en faire mourir, moelleux, velouté, parfumé, grisant. »
Maupassant ( 1850-1893 )


« Une crème au chocolat, inspiration, attention personnelle de Françoise, nous était offerte, fugitive et légère comme une œuvre de circonstance où elle avait mis son talent. »
Marcel Proust ( 1971-1922 )

« J’ai voulu me raccommoder avec le chocolat ; j’en ai pris avant-hier pour digérer mon dîner, afin de bien souper, et j’en ai pris hier soir pour me nourrir, afin de jeûner jusqu’à ce soir. Il m’a fait tous les effets que je voulais, voilà de quoi je le trouve plaisant, c’est qu’il agit selon l’intention. »
« Prenez du chocolat afin que les plus méchantes compagnies vous paraissent bonnes. »
« Aimez le chocolat à fond, sans complexe ni fausse honte, car rappelez-vous : sans un grain de folie, il n’est point d’homme raisonnable. »
Madame de Sevigne ( 1626-1696 )

 « Si j’étais directeur d’école, je me débarrasserais du professeur d’histoire et je le remplacerais par un professeur de chocolat ; mes élèves étudieraient au moins un sujet qui les concernent tous. »
Roald Dahl ( 1916-1990 )

7) Mais n’oublions pas les meilleurs artistes, lorsque l’on parle de chocolat.
Les chocolatiers, créateurs, toujours à la recherche de nouvelles saveurs, formes, textures, mais aussi chaque personne travaillant à la fabrication de l’aliment peut-être considéré comme un artiste, car c’est de selon son labeur que le chocolat pourra passer de « médiocre » à «l’excellence ». ( cf. : Voir la Fabrication du Chocolat ).
video




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire